Roses demande une concession de 15 ans pour la gestion du champ de bouées d'ancrage.

Est inclus dans la demande le projet d'installation de corps morts écologiques entre Canyelles et l'anse de Jóncols et l'action impliquerait un investissement de 888 000 euros.

Le conseil municipal de Roses demande à la Capitania Marítima del Estado une concession de 15 ans pour la gestion du champ de bouées pour bateaux de plaisance, car il a l'intention d'investir et de moderniser les installations en termes de durabilité environnementale et de protection du milieu marin. C'est pour cette raison que l'on a commandé la rédaction d'un projet pour le placement des morts écologiques, entre Canyelles Petites et Jóncols. Pour cet été, le placement des bouées a été approuvé à travers le Plan d'Usages de la saison.

Le conseiller à l'environnement, Francesc Giner, a expliqué que "notre objectif est d'obtenir une période d'autorisation plus longue, suffisamment longue pour garantir l'amortissement des investissements que nous voulons réaliser". La demande a été faite en joignant des informations sur le projet qu'ils veulent réaliser et qu'ils étudient.

Il s'agit d'un projet de bouées écologiques. Une concession de 15 ans a été demandée, et pour l'obtenir, un projet a été élaboré par l'entreprise Oceans Ingeniería Civil, S.L. Le projet est réalisé par l'ingénieur des travaux publics Marc Cucurella.

Le projet a été complété par une étude technique environnementale réalisée par la société de conseil Submon, qui prévoit l'installation de 234 bouées d'ancrage et de 64 bouées de périmètre (celles qui délimitent la zone d'ancrage). M. Giner a expliqué qu'elles seraient placées dans toutes les criques, entre Canyelles Petites et la crique Jóncols. Le projet prévoit le retrait de toutes les bouées actuelles qui ne sont pas conformes à la réglementation et le placement de bouées écologiques. L'action impliquerait un investissement de 888 000 euros.

Si la concession de 15 ans est accordée, elle sera gérée par la société municipale Ports de Roses.

En attendant, pour cet été, il sera à nouveau réglementé par le Plan des utilisations saisonnières du domaine public maritime terrestre. Il est prévu de maintenir le nombre d'environ 200 bouées entre toutes les criques. Selon le conseiller, certaines bouées endommagées ont déjà été remplacées et d'autres écologiques ont été ajoutées, mais l'ensemble sera réalisé si la concession est obtenue.

L'inertie et la tradition font que jusqu'à présent les champs de bouées ont été gérés sur la base d'autorisations annuelles, traitées dans le cadre des plans d'utilisation saisonniers, mais cette façon de faire pose des problèmes intrinsèques à la durée de l'autorisation, lorsque le conseil doit envisager de faire des investissements importants pour moderniser les installations, comme cela a été mis sur la table.

Source: https://www.emporda.info/comarca/2022/04/12/roses-demana-concessio-per-15-64917702.html 

Roses demande une concession de 15 ans pour la gestion du champ de bouées d'ancrage.